No items in the cart.

François Servais

La merveille dun violoncelliste itinérant

François Servais est né le 6 juin 1807 à Halle, fils de  le cordonnier Jean-Baptiste Servais et la ménagère Joséphine Bande. Depuis son enfance, il s’est avéré avoir un talent musical exceptionnel. Il  faisait partie de l’orchestre de l’église  et  a été découvert par le marquis Jules  le La  Croix  les  Chevrières  le Sayve  qui l’a présenté à Corneille  Du  Plancken, le premier violoniste de l’orchestre de la Théâtre de la Monnaie Royale A Bruxelles. Merci à lui et au  le violoncelliste français Nicolas  plaque  a-t-il eu la chance de  spécial  don à développer.  

Il  est devenu chef d’orchestre à la Harmonie royale  Sainte Cécile Halle et  a enseigné  à la Conservatoire Royal de Bruxelles  mais  voulait aussi son talent au-delà des frontières nationales  développer davantage.

En 1833, il se rend à Paris pour la première fois, commençant immédiatement sa carrière internationale de violoncelle. Puis suivi  Le Royaume-Uni,  les Pays-Bas  et l’Allemagne. En 1839, il entreprend une tournée de concerts de plusieurs mois à travers la Russie, suivie d’une tournée réussie à Vienne. Il a joué aux côtés de compositeurs célèbres tels que Felix Mendelssohn et Ferdinand David et a également fait la connaissance du compositeur allemand Robert Schumann. Au cours d’un de ses voyages à travers la Russie, il fit la connaissance de  la charmante  Sophie  Feygin  qui deviendra plus tard sa femme. Elle s’est acquittée pendant de nombreuses  spectacles musicaux  le rôle d’imprésario et négocié  les frais de rachat  du  concert.  Après tout, une partie du voyage a été effectuée pour  exubérant  maintenir le mode de vie de la famille.

Lors de son deuxième voyage en Russie, il a joué pour la famille princière  Youssoupov.  On dit que la princesse Tatiana  Vassilievnan  Youssoupov  en tant que mécène une partie importante  avais  dans l’achat par Servais du célèbre  Stradivarius  violoncelle de 1701  alors  qui a été mis aux enchères.

En 1847 la famille Servais-Feygin quitte  construire une imposante villa à Halle dans laquelle il incorpore les nombreuses influences de ses voyages.  Villa Servais devient dès lors son port d’attache préféré et le lieu de rencontre des musiciens et artistes locaux et internationaux. Prenez place dans le confortable  salon de thé de la villa et voyager le long  Japon les Pays-Bas Allemagne, Royaume-Uni, Turquie, Russie France et Autriche .